Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
sergent de ville sergents de ville
\Prononciation ?\

sergent de ville \Prononciation ?\ masculin

  1. (Vieilli) (Police) Agent de police armé, chargé de maintenir l’ordre dans les lieux publics.
    • Le sergent de ville lisait lentement, personne ne soufflait mot ; la vieille, qui ne comprenait pas le français, écoutait comme les autres. On aurait entendu voler une mouche. — (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • Quelques sergents de ville se promenaient lentement devant les portes. — (Ivan Tourgueniev, L’Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • On est comme ça dans le peuple de Paris, c’est le sergent de ville qui porte la peine de tout. On s’habitue à les haïr, les pauvres diables, à les regarder comme des chiens. Les ministres font des bêtises, c’est aux sergents de ville qu’on les fait payer, et quand une fois il arrive une bonne révolution, les ministres s’en vont à Versailles, et les sergents de ville dans le canal… — (Alphonse Daudet, Les trois sommations, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 171.)
    • Il lui suffira d'interroger l'horizon, de constater qu'aucun sergent de ville, aucun témoin indiscret n'est à portée, et il pourra tout à loisir retourner les poches du poivrot inconscient.— (Guy Tomel, Le bas du pavé parisien, éd. G. Charpentier & E. Fasquelle, 1894, p. 152)

SynonymesModifier

Aujourd'hui

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   sergent de ville figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : police.

RéférencesModifier