serre chaude

FrançaisModifier

 

ÉtymologieModifier

Locution composée de serre et de chaud.

Locution nominale Modifier

serre chaude \sɛʁ ʃod\ féminin

  1. Serre où l’on maintient une température permettant d’obtenir des fruits ou des légumes avant la saison, et de conserver des plantes exotiques qui ne supportent pas notre climat.
    • On n’obtient ce fruit-là que dans la serre chaude.
    • C’est un fruit de serre chaude.
    • On est dans cet appartement comme dans une serre chaude.
    • Il y avait là quelque chose de simple et de pur, bien différent de l’atmosphère de serre-chaude où il avait vécu jusqu’alors. — (Stendhal, Lucien Leuwen, 1834)
    • La jeune femme est en instance de divorce d’avec son mari, riche et pingre Lillois, possesseur de célèbres serres chaudes, et qui préférait aux femmes les fleurs. — (Marguerite Yourcenar, Archives du Nord, Gallimard, 1977, page 323)
  2. (Figuré) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Culture en serre chaude, se dit de procédés artificiels dont on se sert pour hâter l’éclosion de talents auxquels on ne laisse pas le temps de se développer naturellement.
    • Ce sont des personnes de serre chaude ; leur savoir professionnel même est purement théorique : elles connaissent les enfants d’après leurs livres, elles apprennent à faire la classe « par principe ». — (Léon Frapié, La maternelle, Librairie Universelle, 1908)

TraductionsModifier