Français modifier

Étymologie modifier

De l'ancien français sartir.

Verbe modifier

sertir \sɛʁ.tiʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. (Bijouterie) Enchâsser une pierre dans un chaton, dont on rabat le rebord autour de la pierre.
    • Une bague sertie de plus de 12 000 diamants a établi un nouveau record Guinness pour le plus grand nombre de pierres sur une même bague. — (TVA Nouvelles, Record de la bague avec le plus grand nombre de diamants !, tva nouvelles.ca, 4 janvier 2021)
    • Un diamant bien serti, mal serti.
  2. (Par extension)
  3. (Sens figuré)
    • Là, il fit une pause brève : c’était pour escompter d’avance la douleur qui allait lui sertir les reins. — (Joseph Kessel, Les Cavaliers, Gallimard, 1967)
  4. (Technologie) Assujettir une chose en rabattant les bords, ou par écrasement.
    • Sertir une cartouche.
    • Sertir une cosse sur un cable.
    • Ma mère quitta le foyer sans un sou et partit travailler un an en usine, où elle sertissait des boîtes de sardines. — (Claude Lanzmann, Le Lièvre de Patagonie, Gallimard, 2009, chapitre 4)

Dérivés modifier

Synonymes modifier

Vocabulaire apparenté par le sens modifier

  •   sertir figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : bijou.

Traductions modifier

Prononciation modifier


Paronymes modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références modifier