Étymologie

modifier
(Date à préciser) Du latin servus (« servi »). Dérivé de servant, avec le suffixe -ante.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
servante servantes
\sɛʁ.vɑ̃t\
 
Une servante (sens 4)

servante \sɛʁ.vɑ̃t\ féminin (pour un homme, on dit : serviteur)

  1. Celle qui est employée aux travaux du ménage et qui sert à gages.
    • Pendant un demi-siècle, les bourgeoises de Pont-l’Évêque envièrent à Mme Aubain sa servante Félicité. — (Gustave Flaubert, Un Cœur simple, Louis Conard, 1910 (1re édition 1877), page 3)
    • Elle sonne. Une servante ouvre. Bien jolie et délurée, la soubrette ! — (Renée Dunan, Ces Dames de Lesbos, 1928)
    • (Sens figuré)La philosophie, d’abord servante, puis auxiliaire de la foi, devint ainsi sa rivale ; […]. — (Jules Simon, Introduction de : « Œuvres de Descartes », édition Charpentier à Paris, 1845)
  2. (Désuet) Terme de civilité dont usaient les femmes, soit en parlant, soit en écrivant, selon un formulaire aujourd’hui démodé.
    • Je suis votre servante.
    • Je suis votre très humble et très obéissante servante.
  3. (Sens figuré) Sorte de petite table qu’on met dans les repas tout près de la grande table, et sur laquelle on place des assiettes, des bouteilles, etc., pour suppléer au service des domestiques.
  4. (Entomologie) Une espèce d’insecte lépidoptère (papillon) de jour de la famille des arctidés (Arctiidae).

Dérivés

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Proverbes et phrases toutes faites

modifier
  • je suis votre servante (phrase ironique par laquelle une femme marque à quelqu’un qu’elle n’est pas de son avis, qu’elle ne saurait faire ce qu’il désire)

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Traductions

modifier

Forme d’adjectif

modifier
Singulier Pluriel
Masculin servant
\sɛʁ.vɑ̃\

servants
\sɛʁ.vɑ̃\
Féminin servante
\sɛʁ.vɑ̃t\
servantes
\sɛʁ.vɑ̃t\

servante \sɛʁ.vɑ̃t\

  1. Féminin singulier de servant.

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier

Références

modifier