FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1948)[1] Dérivé de sexe avec le suffixe -isme.
(1965) Défini comme une « attitude hostile à l’égard des personnes du sexe opposé » par E. Servan-Schreiber dans Le Sexisme, Le Provençal, 6 mars 1965, p. 16, selon le modèle de racisme[2].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
sexisme sexismes
\sɛk.sism\
 
Affiche dénonçant le sexisme à Amsterdam.

sexisme \sɛk.sism\ masculin

  1. Attitude discriminatoire fondée sur le sexe ou, par extension, sur le genre.
    • D’autres figures féminines s’inscrivent manifestement dans le féminisme dit classique dont la particularité a été de répondre au sexisme masculin par le sexisme féminin. — (Pierre Fandio et Mongi Madini, Figures de l’histoire et imaginaire au Cameroun, 2007)
    • L'anecdote s'inscrit dans le contexte des nombreuses affaires de sexisme, de discrimination sexuelle et de harcèlement dans la Silicon Valley et le monde loin d'être rose des start-up et de la tech. — ("Sexisme : deux entrepreneuses créent un associé imaginaire pour se faire respecter", Thierry Noisette, Rue 89, 2017)
  2. (Sociologie) Idéologie ou ensemble des croyances en des préjugés associés au sexe ou au genre, et comportements en résultant.
    • Nous ne pouvons tolérer ni le sexisme ni le racisme dans notre communauté. — (Déclaration de Montréal sur les droits humains des LGBT, Association internationale sportive pour gais et lesbiennes (GLISA), 2006)
    • Le « sexisme » est tout un système dont le moteur est la discrimination des individus en fonction de leur sexe. — (Guy de Vogüé et Émile Ricard, L’enfant a droit à son père, L'Harmattan, 1994)

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • sexisme sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • sexisme sur le Dico des Ados  

RéférencesModifier