Ouvrir le menu principal

si la mer bouillait, il y aurait bien des poissons de cuits

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de mer, bouillir, poisson et cuit.

Locution-phrase Modifier

si la mer bouillait, il y aurait bien des poissons de cuits \si la mɛʁ bu.jɛ il‿j‿o.ʁɛ bjɛ̃ dɛ pwa.sɔ̃ d(ə) kɥi\

  1. (Haïti) Expression servant à dénoncer des spéculations sans fondement, donc aussi vaines qu’inutiles.
    • Le Maître : S’ils avaient refusé de se coucher ?
      Jacques : Cela était impossible.
      Le Maître : Pourquoi ?
      Jacques : Parce qu’ils ne l’ont pas fait.
      Le Maître : S’ils se relevaient ?
      Jacques : Tant pis ou tant mieux.
      Le Maître : Si… si… si… et...
      Jacques : Si, si la mer bouillait, il y aurait, comme on dit, bien des poissons de cuits. — (Denis Diderot, Jacques le fataliste, 1776, p. 17)

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier