Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1986) Forgé par Guillaume Faye, journaliste et écrivain d’extrême droite, puis popularisé par plusieurs personnalités du Front national, dont son ancien président Jean-Marie Le Pen. Sa construction s’appuie sur l’acronyme français SIDA et un rapprochement à connotation antisémite avec « judaïque ». Le Commissariat général de la langue française a de son côté recommandé l’usage du terme sidéen, tandis que d’autres lui ont préféré le terme sidatique [1].

AdjectifModifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
sidaïque sidaïques
\si.da.ik\

sidaïque \si.da.ik\

  1. (Familier) Qui concerne le sida.

Nom communModifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
sidaïque sidaïques
\si.da.ik\

sidaïque \si.da.ik\ masculin et féminin identiques

  1. Personne affectée par le sida.
    • En revanche, je crois que le « sidaïque » – si vous voulez, j’emploie ce mot-là, c’est un néologisme, il n’est pas très beau mais je n’en connais pas d’autre –, celui-là, il faut bien le dire, est contagieux par sa transpiration, ses larmes, sa salive, son contact. C’est un[sic] espèce de lépreux, si vous voulez. (Jean-Marie Le Pen, Antenne 2, L’Heure de vérité, 6 mai 1987, 03:31)

Note :

Ne pas confondre avec séropositif.

SynonymesModifier

RéférencesModifier

  • [1] Maurice Tournier, « Sidaïque. Philologie ou analogie ? », dans Mots, no 17, 1988, 17, p. 231-233
Lire dans une autre langue