signalisation

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du verbe signaliser avec le suffixe -ation.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
signalisation signalisations
\si.ɲa.li.za.sjɔ̃\
 
Une signalisation ferroviaire. (2)

signalisation \si.ɲa.li.za.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’envoyer de l’information.
    • Comme il ressort des précédents chapitres, des mécanismes de signalisation électriques permettent aux neurones de recevoir des informations et de les transmettre à d’autres neurones.— (Dale Purves, Neurosciences, éditeur De Boeck Université, 2005)
    • En raison de l’obligation de dépôt à la bibliothèque de l’université de soutenance, elles sont traitées par les bibliothécaires en vue de leur signalisation auprès d’un vaste public et en particulier de la communauté scientifique. — (Revue Vie Sociale n°1, Participations et implications sociales, éditeur CEDIAS, 2002)
  2. Ensemble des signaux destinés à servir d’avertissement sur les routes, sur les chemins de fer, sur mer, en campagne, etc.
    • D’enfourchure en enfourchure, les signalisations et les panneaux s'étaient faits plus rares et puis avaient à peu près complètement disparu ; seul, parfois, à l'entrée d'un chemin de pierre ou de terre, un poteau fléchait encore un hameau, une ferme ou un bois. — (Jean-Paul Goux, La commémoration, Actes Sud, 1995, chap. 1)
    • Zarzavadjian avait appris à aimer l'univers enchevêtré des arrière-gares et des voies de triage. Tous les poteaux, les potences et les portiques et leurs signalisations suspendues. Les mirlitons d'approche, les œilletons de franchissement. Les sémaphores et les feux de heurtoirs. — (Ian Manook, Les Temps sauvages, Paris : Éditions Albin Michel, 2015)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier