Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Fin du XIe siècle) Du latin Siren, Sirena, emprunté au grec ancien Σειρήν, Seirến.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
sirène sirènes
\si.ʁɛn\
 
Une sirène grecque (sens 1.a)
 
Une autre sirène grecque (sens 1.a)
 
Une sirène par John William Waterhouse (sens 1.b)
Exemple de sirène d’alarme (sens 4)
 
Armoiries avec une sirène (sens héraldique)

sirène \si.ʁɛn\ féminin (pour un homme on dit : triton)

  1. (Mythologie)
    1. (Mythologie) Divinité gréco-romaine de la mer, représentée sous la forme d’une femme normale ou d’une femme-oiseau, qui passait pour attirer, par la douceur de son chant, les navigateurs sur les écueils.
      • Au tympan de la porte, un écusson est porté par deux sirènes : elles ont les cheveux dénoués, se détachent de la pierre et se penchent, pour regarder qui arrive. — (José Cabanis, Les Cartes du temps, Gallimard, 1962, Le Livre de Poche, page 150)
      • Triomphe des êtres fantastiques masculins ! Manifestement les sirènes et les ondines n’ont guère eu d’influence ! Cependant voici dans la région de Saint-Hubert et de Virton de quoi sauver l’honneur féminin : là, c’est Marie Crochet qui vous attirera dans l’eau. — (Albert Doppagne, Esprits et génies du terroir, J. Duculot, 1977, p. 74)
      • Les poètes disent que les sirènes étaient trois sœurs, filles d’Achéloüs et de Calliope.
    2. (Mythologie) Être fabuleux, moitié femme, moitié poisson.
      • J’irai voir tôt ou tard
        Si les sirènes existent
        Sur le dos des baleines
        Je suivrai leur piste
        Car nul ne résiste
        Au charme doux
        De leur chant d’amour
        — (Mobilis in mobile, L'Affaire Louis Trio, 1993)
  2. (Par analogie)
    1. (Figuré) Femme qui chante très bien, avec beaucoup de charme.
      • Elle chante comme une sirène, elle a une voix de sirène.
    2. (Figuré) Femme qui séduit par sa grâce, par le charme de ses manières.
      • C’était en effet la beauté sans rivale de cette cour où Catherine de Médicis avait réuni, pour en faire ses sirènes, les plus belles femmes qu’elle avait pu trouver. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. I)
    3. (Au pluriel) (Figuré) Idée, notion attirante mais trompeuse.
      • En réalité, à chaque époque, de nouvelles sirènes endorment les consciences et attirent vers elles les esprits les plus désorientés et malheureux. — (Simone Veil, discours prononcé à la remise du prix Anetje Fels-Kupferschmidt, Amsterdam, le 26 janvier 2006, dans Simone Veil, Mes combats, Bayard, 2016, page 96)
      • Le successeur de Theresa May cèdera-t-il aux sirènes du président américain qui enjoint à Londres de couper les ponts avec l’UE pour renforcer ses liens avec les Etats-Unis en négociant un accord commercial ? — (Philippe Bernard, « Donald Trump est à Londres, défendant un Brexit dur et son « ami » Boris Johnson », Le Monde. Mis en ligne le 3 juin 2019)
  3. (Physique) Appareil d’acoustique servant à déterminer le nombre de vibrations correspondant à un son.
  4. Puissant appareil sonore destiné à émettre de loin un signal de manœuvre ou d’alarme.
    • Les oiseaux innombrables nichent dans les falaises escarpées, et effarés par la sirène des navires, s’envolent en nuages bruyants. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • La sirène meugle. Les non-voyageurs descendent. Derniers cris. L’Itabera s’enfonce dans la nuit amazonienne. — (Albert Londres, L’Homme qui s’évada, Les Éditions de France, 1928, p. 167)
    • Il regagna sa place au volant et démarra fissa. Au bout de quelques mètres, il eut l’idée de brancher la sirène pour ne plus entendre la rumeur hilare qui se propageait dans les équipes de pétanquistes de la paisible place des Moulins. — (Inspecteur Space [Olivier Roche], Hémophile à retordre, chap. 9, Paris : Florent Massot / Poche Révolver, 1996)
  5. (Zoologie) Espèce d’urodèles de la famille des Sirenidae.
  6. (Héraldique) Meuble représentant la créature fabuleuse du même nom dans les armoiries. Anciennement représentée avec une queue de serpent, elle généralement représentée marinée (avec une queue de poisson) avec un buste de femme dénudé. Quand la sirène est représentée dans un bac ou baquet, on l’appelle mélusine ou merlusine. Il est à noté que l’héraldique germanique utilise une sirène particulière qui est entrée marginalement dans l’héraldique française : la sirène à double queue (dite également mélusine créant une confusion avec la mélusine de l’héraldique française).
    • De gueules à la sirène la tête contournée d’argent marinée d’or posée sur des ondes d’argent, tenant de la dextre une urne d’or versant de l’eau d’argent et présentant de la sénestre une coupe d’or, au chef cousu d’azur, qui est de la commune de Royat du Puy-de-Dôme → voir illustration « armoiries avec une sirène »

SynonymesModifier

Appareil sonore
Héraldique

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe siréner
Indicatif Présent je sirène
il/elle/on sirène
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je sirène
qu’il/elle/on sirène
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
sirène

sirène \si.ʁɛn\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de siréner.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de siréner.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de siréner.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de siréner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de siréner.

PrononciationModifier

HomophonesModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier