Voir aussi : skrivan, skřivan

BretonModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de skriv (« écrit »), avec le suffixe -añ.
Du moyen breton scruyuaff[1][2].
À comparer avec les verbes ysgrifennu en gallois, scryfa en cornique (sens identique).

Verbe Modifier

 
Hennez a oar skrivañ ha lenn.

skrivañ \ˈskriː.vã\ transitif direct (voir la conjugaison), base verbale skriv-

  1. Écrire.
    • Hennez a oar skrivañ ha lenn… ha difenn e revr ouz ar cʼhwenn. — (Jules Gros, Le trésor du breton parlé (Eléments de Stylistique Trégorroise) - Troisième partie - LE STYLE POPULAIRE, 1974, page 389)
      Celui-là sait écrire et lire… et défendre son derrière contre les puces.
    • Memes ar re n’o devez netra da lavaret a cʼhell skrivañ un dezenn Skol-Veur. — (Tudual Huon, Dav mont gant red ar vuhez in Ar chalboter huñvreoù, Éditions Al Liamm, 1979, page 116)
      Même ceux qui n’ont rien à dire peuvent rédiger une thèse universitaire.

Variantes orthographiquesModifier

DérivésModifier

PrononciationModifier

  Prononciation audio manquante. (Ajouter un fichier ou en enregistrer un avec Lingua Libre  )

RéférencesModifier

  1. Jehan LagadeucCatholicon, Tréguier, 1499
  2. Albert Deshayes, Dictionnaire étymologique du breton, Le Chasse-Marée, Douarnenez, 2003, page 672b