slavophile

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Mot composé de slave et -phile.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
slavophile slavophiles
\sla.vɔ.fil\

slavophile \sla.vɔ.fil\ masculin et féminin identiques

  1. Qui aime les Slaves, les civilisations slaves.
    • Il est plus slavophile qu’anglophile.
  2. (Histoire, Politique) Relatif au slavophilisme ou à la slavophilie, doctrine russe née au début du XIXe siècle, qui prône une voie propre à la Russie par rapport au reste du monde.
    • Ce qui justifie pour Solov’ev le rôle de la Russie, ce n’est pas uniquement la grandeur de la Russie elle-même, c’est sa mission universelle : la clé de son slavophilisme, c’est l’aptitude à une fonction universelle, et c’est parce que, croit-il, la Russie est la seule force capable aujourd’hui de jouer ce rôle qu’il a fait sien l’idéal slavophile qui prétend concilier patriotisme et universalisme. — (François Rouleau, « Solov’ev, slavophile ou occidentaliste ? »)

AntonymesModifier

Qui aime les Slaves :
Favorable au slavophilisme :

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
slavophile slavophiles
\sla.vɔ.fil\

slavophile \sla.vɔ.fil\ masculin et féminin identiques

  1. Personne qui aime les slaves, les civilisations slaves.
  2. (Histoire, Politique) Doctrinaire russe, qui prône une voie propre à la Russie par rapport au reste du monde.
    • Les slavophiles sont les meilleurs soutiens et les pires démolisseurs du régime impérial. Lorsqu’il faut lutter contre l’intelligentsia, ils encouragent le tsar à allonger les tentacules de la police. Lorsqu’on parle d’émancipation des paysans, ils s’opposent de toute leur puissance à la moindre concession. — (Jean Renald, « L’Anarchie en Russie », in Histoire de l’Anarchie, T. 2, 1974)

AntonymesModifier

Qui aime les Slaves :
Favorable au slavophilisme :

TraductionsModifier

PrononciationModifier