FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XXe) De l’anglais snuff, à l’origine le titre d’un film (voir Snuff) représentant de manière réaliste le meurtre d’une femme et dont le succès a, en partie, dépendu du fait que le public a cru qu’il était réel.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
snuff snuffs
\snœf\

snuff \snœf\ masculin et féminin identiques

  1. Qualifie un film sadomasochiste, qui met en scène torture ou meurtre où la victime est censée ne pas être un acteur mais une personne véritablement torturée ou assassinée.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • snuff sur l’encyclopédie Wikipédia  

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom 1, verbe 1) Apparenté à sniff, snuffen en néerlandais, schnupf en allemand, schnouff en français.
(Nom 2, verbe 2) Origine obscure.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
snuff
\Prononciation ?\
snuffs
\Prononciation ?\

snuff \snʌf\

  1. Tabac à priser.
    • Dry snuffs are often adulterated with quicklime, and moist snuffs, as rappee, with ammonia, hellebore, pearl-ash, etc. — (Universal Dictionary of the English Language, 1896)
  2. Reniflement.
  3. Prise de tabac ou de tout autre matière (cocaïne) par le nez.
  4. Snuff.

SynonymesModifier

DérivésModifier

Verbe 1 Modifier

snuff \snʌf\

  1. Renifler.
    • He snuffs the wind, his heels the sand excite. — (Orwell, Animal Farm)
    • Napoleon paced to and fro in silence, occasionally snuffing at the ground.
  2. Retrousser le nez en signe de mécontentement, de désaccord.
    • Do the enemies of the church rage and snuff?

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
snuff
\Prononciation ?\
snuffs
\Prononciation ?\

snuff \snʌf\

  1. Mèche d’une bougie, d’une chandelle.
    • His memory stinks like the snuff of a candle when it is put out. — (Robert Burton, The Anatomy of Melancholy, II.3.3, 1621)
    • If the burning snuff happens to get out of the snuffers, you have a chance that it may fall into a dish of soup. — (Jonathan Swift)
  2. Snuff.

Verbe 2Modifier

snuff \snʌf\

  1. Éteindre une bougie, moucher.
  2. (Argot) Tuer, étouffer une personne.

DérivésModifier

PrononciationModifier