Voir aussi : souler

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Verbe 1 : → voir saouler.
Verbe 2 : de soul.

Verbe 1 Modifier

soûler \su.le\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (orthographe traditionnelle) (pronominal : se soûler)

  1. (Vieilli) (Populaire) Variante orthographique de saouler : rassasier jusqu’à l’excès, gorger de vin, de viande.
    • Il aime le gibier, le poisson, on l’en a soûlé.
    • J’aime ce mets, je m’en suis soûlé.
    • (Sens figuré) Soûler ses yeux de sang, de carnage : Prendre plaisir à voir répandre le sang.
    • (Sens figuré) Se soûler de plaisirs, de toutes sortes de plaisirs : Prendre toutes sortes de plaisirs avec excès.
  2. Enivrer.
    • L’endormi du Cirque d’Hiver ne m’avait pas communiqué sa maladie, mais j’avais éprouvé le violent besoin de me soûler en Suisse en rentrant chez moi, cette nuit, et je ressentais les effets de la gueule de bois. — (Léo Malet, L’Ours et la Culotte, 1955, chapitre X)
    • Julien s’est soûlé. — (Alain Demouzon, Un horrible petit chapeau vert, Solaris, n° 81, automne 1988)
  3. (Familier) Exaspérer quelqu'un.
    • Ce n'est pas vraiment qu'il nous soûle, vu qu'on pourrait passer nos journées à parler de Shaken […] — (Tracy Wolff, Emporte-moi : Backstage, tome 3, Milady, 2016)

Variantes orthographiquesModifier

TraductionsModifier

→ voir saouler

Verbe 2Modifier

soûler \su.le\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (orthographe traditionnelle) (pronominal : se soûler)

  1. (Musique) Chanter de la musique soul Référence nécessaire.

PrononciationModifier

RéférencesModifier