sobriété

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin sobrietas.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
sobriété sobriétés
\sɔ.bʁi.je.te\

sobriété \sɔ.bʁi.je.te\ féminin

  1. Caractère de celui qui est sobre, modéré dans le boire et le manger.
    • La sobriété est une condition de bonne santé.
  2. (En particulier) Caractère de celui qui ne consomme pas de psychotrope, en particulier l’alcool.
    • Clémence Bodoc vous amène à travers son voyage vers la sobriété, après avoir été un tantinet trop penchée sur la pinte de bière à son goût. — (Madmoizelle, 7 août 2016)
  3. Caractère des animaux qui sont peu exigeants pour leur nourriture.
    • Le chameau remplace, au Maroc, le chemin de fer et les voitures. […]. Il est inutile de rappeler la sobriété de cet animal ; il se nourrit des herbes qu’il parvient à happer le long de la route; à l’étape, on lui donne de la paille ou du fourrage vert et une ration d’orge tous les trois jours. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 330)
  4. (Par extension) (Écologie) Fait de vivre modestement, sans consommer plus que nécessaire, pour limiter sa consommation d’énergie et agir contre le réchauffement climatique.
    • Dans un modèle de société fondé sur la croissance, la sobriété dérange. Elle est, à tort, souvent assimilée à la recherche d’efficacité faire plus avec moins qui mise sur le progrès technologique pour préserver la planète. — (Claire Legros, La sobriété, cette « évidence » devenue un angle mort de la société de consommation, Le Monde. Mis en ligne le 17 novembre 2021)
    • Nous ne parviendrons pas à respecter notre planète sans réduire notre consommation d’énergie et de biens. Peu importe le terme employé, prôner l’indispensable décroissance, sobriété ou baisse du produit intérieur brut tel qu’on le mesure encore aujourd’hui est encore tabou en politique. — (Jean-Joseph Boillot et Juliette Duquesne, "La prédation des ressources et des humains appelle une sobriété choisie et pacifiste", Marianne. Mis en ligne le 11 mars 2022)
    • Il s’agit notamment de modifier nos productions et notre consommation dans le sens d’une plus grande sobriété, grâce à des changements de pratiques individuelles, mais surtout grâce à des transformations structurelles obtenues par des investissements massifs dans les énergies renouvelables, la rénovation thermique des bâtiments, les alternatives aux transports thermiques et l’agriculture, notamment. — (Dominique Méda, Dominique Méda : « Ne serait-il pas plus mobilisateur d’annoncer l’ère d’une nouvelle abondance ? », Le Monde. Mis en ligne le 3 septembre 2022)
  5. (Sens figuré) Réserve ; retenue ; modération.
    • Mais pour le garder auprès de lui, il déploie sa maîtrise romanesque ultraconvaincante : par sa sobriété remarquable, par son sens souvent hilarant du micro-détail, il offre une belle densité à ses personnages. — (Les inrockuptibles, n° 544 à 552, 2006, page 129)
    • Son vocabulaire hésitait perpétuellement entre la sobriété et l’emphase. — (Antoine Bello, Les Funambules, 1996 ; édition Folio, 2009, page 97)
    • La parfaite raison fuit toute extrémité,
      Et veut que l’on soit sage avec sobriété.
      — (Molière, Le Misanthrope, 1667, acte I, scène I)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   sobriété figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : alcoolisme.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussiModifier

RéférencesModifier