FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de soie avec le suffixe -erie.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
soierie soieries
\swa.ʁi\

soierie \swa.ʁi\ féminin

  1. Toutes sortes de marchandises de soie.
    • […] ; il acheta pour deux cent mille francs de terrains, de maisons, et lança vers New-York un navire chargé de soieries françaises achetées à bas prix à Lyon. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • A la même occasion je fus témoin de la réception d'une délégation de la communauté israélite de Settat. Arrivée à une distance respectueuse des tentes de Si Ahmed, elle se prosterna très bas et déposa son offrande de soieries, après quoi elle fut congédiée d'un geste hautain, sans une parole. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 136)
    • La beauté de sa fille était le seul capital que conservât le père de Nazira, Hag Aly, marchand de soieries, que plusieurs faillites avaient ruiné. — (Out-el-Kouloub, Nazira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", Édition Corrêa, 1940)
  2. Fabrique de soie, manière de préparer la soie et lieu où on la prépare.
    • Établir une soierie.
  3. Fabrication et le commerce de la soie.
    • Être dans la soierie. - Le rayon de la soierie.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  soierie figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : soie.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • soierie sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier