Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De soif avec le suffixe -ard.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
Masculin soiffard
\swa.faʁ\

soiffards
\swa.faʁ\
Féminin soiffarde
\swa.faʁd\
soiffardes
\swa.faʁd\

soiffard \swa.faʁ\

  1. (Péjoratif) Relatif à la consommation excessive de boissons alcoolisées.
    • Il n'a point songé à rimer quand le hasard d'une vadrouille au Quartier le conduisit à popiner au café Vachette avec des symbolos soiffards. — (Robert Randau, Le professeur Martin: petit bourgeois d'Alger, Éditions Baconnier frères, 1930, p. 69)
    • En fait de saint-émilion, Marthe achète sa piquette à Anselme. […]. Le vin vaut ce qu'il vaut, mais Marthe le touche à bon prix et comme la clientèle est soiffarde,tout le monde est content. — (Olivier Deck, L'Auberge des Charmilles, éd. Albin Michel, 2014)

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
Masculin soiffard
\swa.faʁ\

soiffards
\swa.faʁ\
Féminin soiffarde
\swa.faʁd\
soiffardes
\swa.faʁd\

soiffard \swa.faʁ\ masculin

  1. (Péjoratif) Personne qui abuse des boissons alcoolisées.
    • Carel me parla d'une querelle entre eux, Rembrandt me traitant de prostituée, de soiffarde dépravée, alors Carel l'a frappé. Il l'a frappé... Pour moi. — (Alex Connor, La trahison de Rembrandt, traduit de l'anglais par Francine Sirven, Éditions Prisma, 2012)
    • Sur la place du Marché, le Birdy, café-tabac-PMU, accueillait les copains, les soiffards, célibataires en mal de solitude, et fermait tard le samedi soir. — (Jean-Paul Jody, La route de Gakona, Le Seuil, 2009, pp. 71-72)

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier