soit dit en passant

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de soit (subjonctif d’être), dire, en et passant.

Locution adverbiale Modifier

soit dit en passant \swa di.t‿ɑ̃ pa.sɑ̃\

  1. Se dit lorsque l’on ajoute un point à une conversation sans pour autant s’y attarder.
    • La mère Cœuret (qui est mourante, soit dit en passant) est une veinarde, une favorisée. — (Léon Frapié, La bonne visite, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, page 37)
    • L’Empire avait pour politique de se glisser autant que possible dans les us et coutumes des peuples dont il avait la charge, ce qui explique pour beaucoup, soit dit en passant, sa longévité. — (Pierre Renucci, Claude, Perrin, Paris, 2012, page 241)
    • Sandra Muller a été victime de quelque chose que je connais bien et que je me garderai de lui reprocher : la précipitation sur Twitter. De celle qui vous fait écrire "institut" au lieu de "pacte", ou employer des mots maladroits, comme le verbe "balancer" et le mot "porc" (ou le mot caca, soit dit en passant). — (Maître Eolas, La condamnation de Sandra Muller dans l'affaire #BalanceTonPorc, 25 septembre 2019 → lire en ligne)
    • Chez nous, l’on méprise trop l’art de la danse, cela soit dit en passant. — (Charles Baudelaire, La Fanfarlo, 1847, La Fanfarlo)

Quasi-synonymesModifier

TraductionsModifier