Ouvrir le menu principal

soixante-douze heures

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Vingt-quatre heures valant un jour, soixante-douze heures désigne littéralement un laps de temps égal exactement à trois jours.

Locution nominale Modifier

soixante-douze heures \swa.sɑ̃t.du.z‿œʁ\ féminin pluriel

  1. (Sens courant) Environ trois jours.
    • L’armée a donné soixante-douze heures aux forces politiques pour mettre un terme à la crise qui agite le pays, mais la situation reste très chaotique. — (Le Monde, Les Malgaches sont irrités par l’ingérence française", mars 2009)
    • Soixante-douze heures après la découverte du corps découpé d’une dame sur la Corniche ouest au niveau des rochers de la plage de Koussoum (...) — (Le Quotidien, Enquête policière sur la femme découpée de la Corniche : Les morceaux révèlent leurs secrets, mars 2009)
  2. (Militaire) (Par ellipse) Permission d’une durée de trois jours.
    • Hé, les gars, le pitaine m'a signé une soixante-douze heures, je vais pouvoir revoir ma copine !
    • Les soixante-douze heures ont été sucrées par le capitaine.

Variantes orthographiquesModifier

Apparentés étymologiquesModifier