soleiller

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De soleil.

Verbe Modifier

soleiller \sɔ.lɛ.je\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se soleiller)

  1. Avoir un éclat comme celui du soleil.
    • J’ai vu le soleil dur contre les touffes
      Ferrailler. — J’ai vu deux fers soleiller,
      Deux fers qui faisaient des parades bouffes ;
      Des merles en noir regardaient briller
      — (Tristan Corbière, « Femme », Les Amours jaunes, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1970, p. 737)
  2. (Pronominal) Se mettre au soleil, par plaisir.
    • C'est juste une jeune fille (ou femme) qui prend soin d'elle, a le sens de la répartie, s'habille avec élégance et aime se soleiller sur les plages ou les calanques... — (Franz-Olivier Giesbert, Éloge des cagoles)
    • Et plût au ciel, moi pauvret! plût au ciel, une fois l'an, — que je pusse, à genoux, comme à présent, — me soleiller aux rayons de ton visage, — et surtout que je pusse encore — t'effleurer les doigts d'un baiser tremblant! — (Frédéric Mistral, Mireille, 1864)

PrononciationModifier