FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De sonner, avec le suffixe -ette.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
sonnette sonnettes
\sɔ.nɛt\

sonnette \sɔ.nɛt\ féminin

 
Sonnette d’église, pour le culte (2).
  1. Clochette dont on se sert pour appeler ou pour avertir de sa présence.
  2. Grelot, petite boule de cuivre ou d’argent, creuse et fendue, dans laquelle il y a un petit morceau de métal qui sonne quand on l’agite.
    • Collier à sonnettes. - Sonnette de mulet. - Sonnette de vélo.
    • Les cloches d’Hortes, on dirait des sonnettes pour les vaches. — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 191)
  3. (Aujourd'hui) Avertisseur sonore placé à l’entrée d’une maison ou d’un magasin pour indiquer son arrivée.
  4. (Construction) Machine dont on se sert pour enfoncer des pilotis et des pieux.
    • Lorsque , par l'effet de l'enfoncement du pieu, sa tête est parvenue un peu au-dessous du pied de la sonnette, le mouton ne peut plus l'atteindre , et alors on ne peut continuer le battage que par le moyen d'un faux pieu. — (Émiland Gauthey , Construction des ponts, Œuvres de M. Gauthey, vol.2, 1813, p.264)
    • Cela rappelle je ne sais quelle occupation paisible, la « sonnette » qui devant St-Florent enfonçait à coups de masse réguliers les pieux du barrage. — (Julien Gracq, Manuscrits de guerre, vers 1941-1942, p. 48)
  5. (Populaire) (Figuré) (Vieilli) Somme d'argent importante.
  6. (Police) Surnom donné au véhicule de surveillance situé au plus près de la cible à observer et devant donner l’alerte en cas de mouvement suspect.

SynonymesModifier

Masse qu’on élève pour enfoncer des pieux

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   sonnette figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : maison.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier