sorprendre

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de prendre avec le préfixe sor-.

Verbe Modifier

sorprendre \Prononciation ?\

  1. Prendre, saisir.
  2. Surprendre.
    • Qu'antor lui voit sa gent ocise,
      Qui desarmee fu sorprise
      — (Chrétien de Troyes, Cligès.)
    • Car en dormant les ont sorpris — (Roman d’Eneas, ms. 60 français de la BnF, f. 167r. b.)

VariantesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

  • Frédéric GodefroyDictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle, édition de F. Vieweg, Paris, 1881–1902 → consulter cet ouvrage (sourprendre)
  • « sorprendre » dans le Dictionnaire électronique de Chrétien de Troyes

CatalanModifier

ÉtymologieModifier

(1803) Du catalan ancien sobreprendre.

Verbe Modifier

sorprendre

  1. Surprendre.

SynonymesModifier