FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De source.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
sourcier sourciers
\suʁ.sje\
 
Un sourcier du XVIIe siècle. (1)

sourcier \suʁ.sje\ masculin (pour une femme on dit : sourcière)

  1. Celui, celle qui passe pour habile à découvrir des sources, qui fait métier de les rechercher.
    • Ces résultats sont en accord avec les prévisions de la commission qui n’est pas venue sur le terrain et en désaccord avec les expériences du sourcier qui s’est déplacé ! — (Henri Broch, Au cœur de l’extra-ordinaire, 2005)
    • Il a fallu creuser un forage dans les bois, sur les hauteurs, pour atteindre une autre nappe phréatique à 90 mètres de profondeur."Lentreprise spécialisée ne pensait pas trouver à cette profondeur, mais un sourcier nous l’avait confirmé", s’amuse le maire.— (Élise DESCAMPS– Les habitants d'Amanty vont bientôt découvrir... l'eau potable - Journal La Croix, p. 7, 20 août 2014)
  2. Traducteur qui a tendance à ne pas trop s’éloigner formellement du texte de départ, créant ainsi des traductions qu’un cibliste jugera parfois trop serviles, inélégantes ou antinaturelles.
    • Là où un cibliste français écrirait « VTT », son collègue sourcier préférerait « vélo de montagne ».
    • Au Canada plus souvent qu’en France, les titres des films étatsuniens sont plus souvent traduits à la manière d’un sourcier (l’adjectif « étatsuniens » ayant lui-même une certaine tendance sourcière).

SynonymesModifier

Découvreur de sources

AntonymesModifier

Traducteur

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

ParonymesModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • sourcier sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier