FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De louer, précédé du préfixe sous- pour indiquer la dépendance.

Verbe Modifier

sous-louer \su.lwe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Donner en location un appartement, une maison ou partie de maison ou une terre dont on est locataire ou fermier.
    • Le penn-ty est un journalier à qui un propriétaire loue, ou bien à qui un fermier sous-loue une petite maison et quelques terres. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Alors pour s’en sortir, elle sous-loue deux chambres dans son appartement romain, à l’insu de sa propriétaire. — (Journal 20 minutes, édition Paris, n° 944 du 7 avril 2006.)
  2. Prendre en location non pas du propriétaire, mais du locataire.
    • J’ai sous-loué ce rez-de-chaussée à monsieur un tel.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier