Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin subtrahere, de sub (« sous ») et trahere (« tirer »). (1119) sustraire.

Verbe Modifier

soustraire \sus.tʁɛʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Retirer, dérober.
    • Gvozdiline a récupéré dans l'appartement de l'officier des appareils photo Minox, […], deux dossiers momentanément soustraits à la bibliothèque confidentielle de l'état-major de l'Armée rouge. — (Pierre Accoce & Jean Dewever, Le monde parallèle, ou, La vérité sur l'espionnage, Fayard/Chantrel, 1968, p. 126)
    • Il a soustrait du dossier les pièces les plus importantes.
    • Il a soustrait des effets considérables de la succession.
    • Si on soustrait 1 de 3 on obtient 2.
    • Soustrayez ce qui appartient au décor et tout ce qui reste devient alors suspect. — (Sherlock Holmes au XXIIe siècle, 1999)
  2. Faire échapper à, préserver de, affranchir de.
    • Rien ne peut le soustraire à ma fureur.
    • Se soustraire à la puissance paternelle.
    • Se soustraire au châtiment.
    • Se soustraire aux importunités de quelqu’un.
  3. (Mathématiques) Retrancher un nombre d’un autre.
    • L’arithmétique enseigne à additionner, à soustraire, à multiplier et à diviser.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier