Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de sou-, sous- et tirer.

Verbe Modifier

soutirer \su.ti.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Transvaser du vin ou quelque autre liquide d’un tonneau dans un autre, de manière que la lie reste dans le premier.
    • Si l'on veut fabriquer du vin blanc, on se sert de raisins blancs ; mais on peut aussi employer des raisins rouges. Dans ce dernier cas, au lieu de laisser fermenter le moût sur son marc, on le soutire, dès que le grain est écrasé, afin qu'il ne dissolve pas la matière colorante de la pellicule. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, p. 135)
  2. Se faire donner par adresse, obtenir par finesse ou par importunité.
    • Cet homme lui a soutiré beaucoup d’argent.
    • Il s’est laissé soutirer des sommes importantes.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   soutirer figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : bière (boisson), vin.

TraductionsModifier

HomophonesModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier