Voir aussi : Soutre

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin subter (« sous »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
soutre soutres
\sutʁ\

soutre \sutʁ\ masculin

  1. Sous-main.
    • SOUTRE. — S. m. […] On appelle aussi soutre une espèce de sous-main, buvard ou portefeuille sur lequel les hommes d’affaire [sic] posent leur papier pour écrire, et dans lequel ils placent leurs notes. — (Francisque Mège, Souvenirs de la langue d’Auvergne, Auguste Aubry, Libraire-Éditeur, Paris, 1861)
  2. (Auvergne) Poutre servant à élever les tonneaux au-dessus du sol.
    • SOUTRE. — S. m. On appelle soutres, les poutres sur lesquelles, dans les caves, on pose les tonneaux pour les élever au-dessus du sol. — (Francisque Mège, Souvenirs de la langue d’Auvergne, Auguste Aubry, Libraire-Éditeur, Paris, 1861)

TraductionsModifier

RéférencesModifier

AnagrammesModifier