spéculaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin specularis (« en miroir, transparent »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
spéculaire spéculaires
\spe.ky.lɛʁ\

spéculaire \spe.ky.lɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif au miroir, au reflet dans ce miroir.
    • Les habitants de Valdrade savent que tous leurs actes sont à la fois l’acte lui-même et son image spéculaire, laquelle possède la dignité particulière des images, et interdit à leurs consciences de s’abandonner ne serait-ce qu’un instant au hasard ou à l’oubli. — (Italo Calvino, Les Villes invisibles, 1972 ; traduite de l’italien par Jean Thibeaudeau, 1974, page 66)
    • Cette œuvre était une image de la mort de l’art, une réflexion spéculaire sur ce monde condamné à la répétition infinie de ses propres modèles. — (Georges Perec, Un cabinet d’amateur, 1979, Le Livre de Poche, pages 34-35)
  2. (Minéralogie) À lames brillantes et réfléchissant la lumière.
    • Fer, pierre spéculaire.
  3. (Psychiatrie) Se dit d’une écriture en miroir.
    • Écriture spéculaire.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
spéculaire spéculaires
\spe.ky.lɛʁ\

spéculaire \spe.ky.lɛʁ\ féminin

  1. (Botanique) Plante herbacée de la famille des Campanulacées.
    • C’est dans les moissons et au bord des chemins que fleurit la Spéculaire, jolie petite plante de 10 à 40 centimètres, dont on voit de mai en août, les fleurs violettes à corolle aplatie et à cinq lobes. — (Gaston Bonnier, Plantes médicinales, plantes mellifères, plantes utiles et nuisibles, Librairie générale de l'enseignement, p. XXI)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

AnagrammesModifier