Étymologie

modifier
(1857) Via l’anglais spirit (« esprit »)[1], du latin spiritus[2] (« esprit »).

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
spirite spirites
\spi.ʁit\

spirite \spi.ʁit\ masculin et féminin identiques

  1. Personne qui prétend communiquer avec les esprits des morts par l’intermédiaire d’un médium[2].
    • Maintenant, quand on reparlait des tables tournantes, il affectait de rire, ce qui ne l’empêchait pas d’être demeuré au fond un spirite impénitent. — (Émile Zola, Les Trois Villes : Paris, 1897)
    • — Eh bien, je ne sais plus que croire. Entre autres choses, et ça, c’était avant votre départ, elle m’a menée chez des spirites, à Passy. Là, une dame anglaise qui regardait dans une carafe m’a écrit une lettre de la part de mon père mort, et juste son écriture — comme je vous vois. — (Paul-Jean Toulet, Mon Amie Nane, 1922)
    • Un spirite raconte un fait étrange chez son amphitryon qui est vétérinaire et ne croit pas à ses histoires. Il s’agit d’une femme dont le mari, au moment de mourir, a appris l’infidélité et lui a promis de se venger, même mort, un an après, jour pour jour à midi : […] — (Lucien Fabre, Le Rire et les rieurs, Gallimard, Paris, 1929, page 223)
  2. Personne pratiquant le spiritisme selon les pratiques établies par son fondateur Allan Kardec.
    • En 2010, 2 % des Brésiliens se déclaraient spirites, soit environ 4 millions de personnes, d'après le recensement de l'Instituto Brasileiro de Geografia e Estatistica – ce qui n'empêche pas certains d'entre eux d'être aussi catholiques. — (Frédéric Lenoir, L'odyssée du sacré, Albin Michel, 2023, page 338)

Apparentés étymologiques

modifier

Adjectif

modifier
Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
spirite spirites
\spi.ʁit\

spirite \spi.ʁit\

  1. Relatif au spiritisme et aux spirites.[1].
    • Il me semblait que si j'avais dans la lumière du salon de Mme de Villeparisis pris des clichés d'après Bloch, ils eussent donné d'Israël cette même image, si troublante parce qu'elle ne paraît pas émaner de l'humanité, si décevante parce que tout de même elle ressemble trop à l'humanité, que nous montrent les photographies spirites. — (Marcel Proust, Le Côté de Guermantes, 1921)
    • Ils vont rapprocher Hugo de Dieu et donner naissance à une nouvelle religion née directement des séances spirites. — (Patrice Boivin, Préface de Le Livre des Tables. Les séances spirites de Jersey (édition enrichie) de Victor Hugo)
    • Joséphine Balsamo, accoutumée aux séances spirites où l’ombre dessine des fantômes, donna un nom à celui que son imagination terrifiée faisait sortir des ténèbres. — (Maurice Leblanc, La Comtesse de Cagliostro, 1924)
    • J'étais entre l'effroi et le désir comme devant une expérience spirite. — (Annie Ernaux, Mémoire de fille, Folio, 2016)

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier

Forme de nom commun

modifier

spirite \Prononciation ?\ neutre pluriel

  1. Cas nominatif et accusatif pluriel de spirit.
  2. Cas datif et génitif pluriel de spirit.