Français modifier

Étymologie modifier

(1425) Emprunté au latin spoliatio.

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
spoliation spoliations
\spɔ.lja.sjɔ̃\

spoliation \spɔ.lja.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de spolier, de déposséder par violence ou par fraude.
    • D’ailleurs, n’était-il pas permis à des Suisses de conserver du ressentiment pour l’invasion française de 1798, pour les spoliations qui l’accompagnèrent, et les épouvantables dévastations qui en furent la suite? — (Anonyme, La Neutralité de la Suisse, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Il y a des gens qui pensent que la spoliation perd toute son immoralité pourvu qu’elle soit légale. Quant à moi, je ne saurais imaginer une circonstance plus aggravante. Quoi qu’il en soit, ce qui est certain, c’est que les résultats économiques sont les mêmes. — (Frédéric Bastiat, Ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas, 1850)
    • Il y a aussi certains alliés d’hier qui risquent de se retrouver dans le coin, isolés: le Brésil surtout, avec son président, Bolsonaro, qui était copain-copain avec Donald Trump et qui est dénoncé à l’échelle internationale pour sa politique de spoliation et de déforestation de l’Amazonie, ce dont se foutait Trump. — (Jacques Lanctôt, « Qu’est-ce qui changera en Amérique latine avec Joe Biden? », Le journal de Montréal, 13 novembre 2020)

Traductions modifier

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références modifier