spontailh

BretonModifier

ÉtymologieModifier

Spontailh (scontail, 1723)[1], s. m., épouvantail ; revenant, de spont + -ailh.
Mentionné dans le grand dictionnaire français-breton de François Vallée (1931, page 268a) : spontailh m. pl. ou.

Nom commun Modifier

spontailh \ˈspɔ̃ntalj\ \ˈspɔ̃ntaʎ\ masculin (pluriel : spontailhoù)

  1. Épouvantail[2].
    • Ur spontailh diouzh ar c’hentañ, war a welan, hoc’h eus graet... — (Jarl Priel, Ar Spontailh, Al Liamm-Tír na nÓg, 1950, p. 35)
      À ce que je vois, vous avez fabriqué un épouvantail de première...
  2. Revenant.

DérivésModifier

RéférencesModifier

  1. Albert Deshayes, Dictionnaire étymologique du breton, Douarnenez, Le Chasse-Marée, 2003, p. 686a.
  2. Martial Ménard, Dictionnaire Français-breton, Palantines, Quimper, 2012, p. 517b.