Étymologie

modifier
De l’anglais sprint.

sprinter \spʁin.te\ intransitif (parfois transitif) 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Courir le plus rapidement possible.

Synonymes

modifier

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
sprinter sprinters
\spʁin.tœʁ\

sprinter \spʁin.tœʁ\ masculin (féminin : sprinteuse)

  1. (Anglicisme) (Sport) Athlète qui pratique le sprint en compétition.
  2. (Sens figuré) (Sylviculture) Arbre supervital dépassant rapidement ses voisins.
    • Quand le semis réussit, il est généralement abondant par places. De ces taches, et en l’absence de dégâts de gibier, sortiront un ou deux dominants (sprinter) éduqués par les producteurs au dessus d’eux. — (Prosilva France, 18e rencontre des Sylviculteurs de Picardie, 12 juin 2015 → lire en ligne)
    • Cet étage intermédiaire comprend notamment les « sprinters » qui profitent de la lumière pour croître en hauteur de manière parfois spectaculaire. — (La futaie irrégulière — Guide pratique à destination des sylviculteurs de Lorraine, du Luxembourg et de la région Wallonne, 5 mai 2008 → lire en ligne)

Variantes orthographiques

modifier

Synonymes

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Étymologie

modifier
Du verbe anglais sprint (se précipiter) avec le suffixe -er.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
sprinter
\spɹɪnt.ə(r)\
sprinters
\spɹɪnt.ə(r)z\

sprinter \spɹɪnt.ə(r)\

  1. (Sport) Sprinteur, sprinteuse.

Dérivés dans d’autres langues

modifier

Prononciation

modifier
  • Sud de l'Angleterre (Royaume-Uni) : écouter « sprinter [Prononciation ?] »

Étymologie

modifier
De l’anglais

Nom commun

modifier

sprinter masculin/féminin (pluriel : sprinters)

  1. (Sport) Sprinteur ou sprinteuse.

Synonymes

modifier

Taux de reconnaissance

modifier
En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 98,9 % des Flamands,
  • 99,7 % des Néerlandais.

Prononciation

modifier

Références

modifier
  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]