sproposito

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Mot italien de même sens.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
sproposito
\spʁɔ.pɔ.zi.tɔ\
spropositi
\spʁɔ.pɔ.zi.ti\

sproposito \spʁɔ.pɔ.zi.tɔ\ masculin

  1. (Vieilli) (Italianisme) Brèves paroles hors de propos et mal à propos dans une conversation, dans le fil d'un discours.
    • Quelque sproposito prononcé avec autorité, étayé de ses grands airs, était ordinairement sa ressource. — (Duc de Saint-Simon, Mémoires, tome XII, chapitre VI ; Librairie de L. Hachette et Cie, Paris, 1857, page 147)
    • Je n'aurais pas relevé, ajoute M. Foisset, cet étrange sproposito, comme parlent les Italiens, si M. Cousin ne s'obstinait dans cette voie depuis cinq mois. — (Louis Veuillot, Liberté d'enseignement — Lettre à M. Villemain, Lettre d'un écolier ; Bureaux de l'Univers, Paris, 1843, page 127)
    • Cependant je t'avoue que je n'ai pas trouvé un grand sproposito dans l'exclamation que tu me rapportes : « Misericordia ! » — (Joseph de Maistre, cité par M. de Lescure, Joseph de Maistre intime, II, dans Le correspondant, tome 148e de la collection [112e de la nouvelle série], livraison du 10 juillet 1887 ; Bureaux du Correspondant, Paris, 1887, page 74)