Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1694) De l'ancien français estable, du latin stabilis[1].

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
stable stables
\stabl\

stable \stabl\ masculin et féminin identiques

  1. (Génériquement) Qui reste en place, dans une situation ferme. Qui ne varie pas.
    • Mais empiler ne suffit pas pour avoir une structure stable : il est nécessaire de rigidifier l’assemblage afin qu’il reste pérenne […] — (Christian Lemaitre, Mise en œuvre et emploi des matériaux de construction, Éditions Eyrolles, 2012, page 75)
    1. (Physique) Qualifie l'équilibre auquel un corps tend à revenir lorsqu’il en a été écarté.
      • Les deux états d’équilibre que nous venons de signaler s’appellent équilibre stable , et équilibre instable. — (Henry Kater, Traité de mécanique, Chez Mansut fils, 1834, page 85)
    2. (Informatique) Version finale d'un logiciel qui peut être publié ou commercialisé.
      • Qualitativement, sa charte et la longue période de tests préalable à toute version stable justifient sa réputation de cohérence et de stabilité. — (Raphaël Hertzog, ‎Roland Mas, Debian Squeeze : GNU / Linux, Éditions Eyrolles, 2011, page 19)
  2. (Figuré) Sur qui, sur quoi, on peut compter, s’appuyer.
    • Ah ! Bon ! la personne stable et de confiance, c'est moi ? — (Françoise Thibaut, H. R. Le touriste introuvable, 2015)
    1. (Finance) Qualifie un système garant de la parité des échanges.
      • La réforme monétaire du 15 octobre 1923 a assuré la sécurité des échanges en mettant à la disposition du public un instrument de paiement stable. — (Wilfrid Baumgartner, Le Rentenmark (15 Octobre 1923 - 11 octobre 1924), Les Presses Universitaires de France, 1925 (réimpr. 2e éd. revue), page 91)
    2. (Économie) Qualifie un système garant de l’équilibre social.
      • De la nécessité d’adopter un système stable d’économie et quelques moyens de l’obtenir. — (L. G. MICHAUD, 1816)
  3. (Théorie des graphes) Qualifie un sous-graphe dont aucun sommet n'est adjacent.
    • Une partie stable d’un graphe est un ensemble de sommets n’ayant aucune arête entre eux : aucun n’est voisin d’aucun. — (François Cottet-Emard, Algèbre générale et graphes, De Boeck Supérieur, 2019, page 173)


SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
stable stables
\stabl\

stable \stabl\ masculin

  1. (Théorie des graphes) Sous-graphe dont aucun sommet n'est adjacent.

HyperonymesModifier

HyponymesModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Par aphérèse de l'ancien français estable.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
stable
\ˈsteɪ.bəl\
stables
\ˈsteɪ.bəlz\

stable \ˈsteɪ.bəl\

  1. (Équitation) Écurie, étable.

Adjectif Modifier

stable \ˈsteɪ.bəl\

  1. Stable.
  2. (Agriculture) Ferme.

AntonymesModifier

DérivésModifier

Verbe Modifier

Temps Forme
Infinitif to stable
\ˈsteɪ.bəl\
Présent simple,
3e pers. sing.
stables
\ˈsteɪ.bəlz\
Prétérit stabled
\ˈsteɪ.bəld\
Participe passé stabled
\ˈsteɪ.bəld\
Participe présent stabling
\ˈsteɪ.bəl.ɪŋ\
voir conjugaison anglaise

stable \ˈsteɪ.bəl\ transitif

  1. (Équitation) Mettre un cheval aux écuries.
  2. (Chemin de fer) Garer un train.