Voir aussi : Stellen

Allemand modifier

Étymologie modifier

(VIIIe siècle). Du vieux haut allemand stellen, du moyen haut-allemand stellen, stallen, du vieux saxon stellian. À rapprocher du néerlandais stellen.[1]

Verbe modifier

Mode ou
temps
Personne Forme
Présent 1re du sing. ich stelle
2e du sing. du stellst
3e du sing. er stellt
Prétérit 1re du sing. ich stellte
Subjonctif II 1re du sing. ich stellte
Impératif 2e du sing. stelle!
2e du plur. stellt!
Participe passé gestellt
Auxiliaire haben
voir conjugaison allemande

stellen \ˈʃtɛlən\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Poser, fixer en position verticale, mettre en position verticale.
    • Er stellte die Vase auf den Tisch.
      Il posa le vase sur la table.
    • Der Besen wurde in den Schrank gestellt.
      Le balai a été mis dans l’armoire.
    • Stell dein Fahrrad lieber in den Keller. Vor der Tür rostet es oder es wird gestohlen.
      Mets plutôt ton vélo à la cave. Devant la porte, il rouillera ou sera volé.
    • Groß ist er, der Croque Monsieur, den mir der Kellner auf den kleinen Bistro-Tisch im Pariser Stadtteil Saint-Germain-des-Prés stellt. — (Verena C. Mayer, « Knusper, knusper, Toastchen », dans taz, 26 janvier 2024 [texte intégral])
      Il est grand, le croque-monsieur que le serveur pose sur ma petite table de bistrot dans le quartier parisien de Saint-Germain-des-Prés.
  2. Poser une question.
    • Ich stellte ihr/ihm eine Frage.
      Je lui posai une question (à elle/à lui).
    • (...) Blake beobachtet interessiert, wie das Leben aus dem Tier entweicht. Es ist zu Ende. Der Junge mimt ein wenig Trauer, das heißt, er mimt das, was er für Trauer hält, damit seine Mutter sich keine Fragen stellt, aber er verspürt nichts. — (Hervé Le Tellier, traduit par Romy Ritte et Jürgen Ritte, Die Anomalie, Rowohlt Verlag, 2021)
      (...) Blake regarde avec curiosité la vie quitter l’animal. C’est fini. Le garçon mime un peu la tristesse, enfin, ce qu’il imagine être la tristesse, pour ne pas troubler sa mère, mais il ne ressent rien.
  3. Capturer, attraper, arrêter suivi de l’accusatif .
    • Die Polizei stellte den Dieb.
      La police captura le voleur.
    • Der Hund des Jägers stellte das Reh.
      Le chien du chasseur attrapa le chevreuil.
  4. Mettre en place.
    • Die Partei mit den meisten Stimmen stellt nach der Wahl den Präsidenten.
      Le parti avec le plus de voix après les élections met en place le président.
  5. Régler (ici forme raccourci d'einstellen), mettre.
    • Er stellte jeden Morgen die Uhr.
      Il règlait l’horloge chaque matin.
    • Detlef muss morgen zeitig aufstehen. Aus Sorge zu verschlafen stellt er sich drei Wecker.
      Detlef doit se lever tôt demain matin. Par crainte d’une panne d’oreiller, il se met trois réveils.
  6. Établir (un diagnostique).
    • Der Arzt muss von dem Patienten ein Blutbild machen lassen, bevor er seine Diagnose stellen kann.
      Le médecin doit demander de faire un hémogramme du patient avant de pouvoir établir son diagnostic.
  7. Constituer ou représenter (une partie d’un tout).
    • Von allen wird einmütig anerkannt, daß es innerhalb der menschlichen Spezies «Weibchen» gibt. Sie stellen heute wie ehedem etwa die Hälfte der Menschheit. — (Simone de Beauvoir, traduit par Uli Aumüller et Grete Osterwald, Das andere Geschlecht, Rowohlt Verlag, 1992)
      Tout le monde s’accorde à reconnaître qu’il y a dans l’espèce humaine des femelles ; elles constituent aujourd’hui comme autrefois à peu près la moitié de l’humanité

Notes modifier

stellen est un essentiellement un verbe directionnel. Le complément de lieu est à l'accusatif.
Poser, mettre en position couchée ou horizontale se dit legen.
Mode ou
temps
Personne Forme
Présent 1re du sing. ich stelle mich
2e du sing. du stellst dich
3e du sing. er stellt sich
Prétérit 1re du sing. ich stellte mich
Subjonctif II 1re du sing. ich stellte mich
Impératif 2e du sing. stell dich!, stelle dich!!
2e du plur. stellt euch!!
Participe passé gestellt
Auxiliaire haben
voir conjugaison allemande

sich stellen \ˈʃtɛlən\ réfléchi (voir la conjugaison)

  1. Se placer, se poster.
    • Um 18 Uhr hat sich Detlef vor das Restaurant gestellt, um auf Emma zu warten.
      À 18 heures, Detlef s'est posté devant le restaurant pour attendre Emma.
  2. Se livrer à, se rendre.
    • Der vermutliche Mörder wurde zur Fahndung ausgeschrieben. Kurz darauf stellte er sich der Polizei.
      Un mandat de recherche a été émis contre le meurtrier présumé. Peu après, il s’est rendu à la police.

Synonymes modifier

Antonymes modifier

Dérivés modifier

Proverbes et phrases toutes faites modifier

Forme de verbe modifier

stellen \ˈʃtɛlən\

  1. Première personne du pluriel du présent de l’indicatif à la forme active de stellen.
  2. Troisième personne du pluriel du présent de l’indicatif à la forme active de stellen.
  3. Première personne du pluriel du présent du subjonctif I à la forme active de stellen.
  4. Troisième personne du pluriel du présent du subjonctif I à la forme active de stellen.

Prononciation modifier

Paronymes modifier

Références modifier

  1. — (Wolfgang Pfeifer, Etymologische Wörterbuch des Deutschen, Éditions Deutscher Taschenbuch, 1997, ISBN-13: 978342-3325110)

Sources modifier

Bibliographie modifier

  • Larousse - Dictionnaire allemand/français – français/allemand , éd. 1958, p 691.
  • Harrap’s de poche – Bordas Dictionnaire allemand/français, éd. 1997, ISBN 0-245-50308-0, p 277.

Néerlandais modifier

Étymologie modifier

Basé sur la racine indo-européenne st- avec le suffixe -en.

Verbe modifier

stellen \Prononciation ?\ transitif

Présent Prétérit
ik stel stelde
jij stelt
hij, zij, het stelt
wij stellen stelden
jullie stellen
zij stellen
u stelt stelde
Auxiliaire Participe présent Participe passé
hebben stellend gesteld
  1. Poser, mettre.
    • Het stellen van die vraag is een bewijs van gebrek aan inzicht.
      Cette question témoigne d’un manque de compréhension.
    • Een rekening op naam van X. stellen.
      Libeller une facture au nom de X.
  2. Affirmer, alléguer, invoquer.
  3. Rédiger, composer.
  4. Supposer, mettre.

Dérivés modifier

Taux de reconnaissance modifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 97,1 % des Flamands,
  • 99,7 % des Néerlandais.

Prononciation modifier

Références modifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]