Étymologie

modifier
Avec le préfixe s-, de tundere[1] (« frapper »). Le sens a glissé de « se lancer, se jeter sur » vers « s’appliquer, se dédier à » enfin « étudier ».
Apparenté au grec[2] σπεύδω, speúdô (« se hâter, être diligent »)

studeō, infinitif : studēre, parfait : studuī (pas de supin) *\Prononciation ?\ intransitif (voir la conjugaison) Note : suivi du datif.

  1. Favoriser, aimer, prendre le parti de.
    • neque studere neque odisse
      ne prendre parti ni pour ni contre.
  2. S’appliquer, se dédier à quelque chose.
    • cupiditate regni adductus novis rebus studebat — (César)
      poussé par le désir de régner, il cherchait une révolution.
  3. Étudier.

Note : Par convention, les verbes latins sont désignés par la 1re personne du singulier du présent de l’indicatif.

Dérivés

modifier

Dérivés dans d’autres langues

modifier

Références

modifier
  1. Julius PokornyIndogermanisches etymologisches Wörterbuch, 1959 → consulter cet ouvrage
  2. « studeo », dans Charlton T. Lewis et Charles Short, A Latin Dictionary, Clarendon Press, Oxford, 1879 → consulter cet ouvrage