Voir aussi : stupefaction

Étymologie

modifier
Du latin stupefactus, de stupeo ("frapper de stupeur", "engourdir") et factio ("faire"). Littéralement : « ce qui fait engourdir ».

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
stupéfaction stupéfactions
\sty.pe.fak.sjɔ̃\

stupéfaction \sty.pe.fak.sjɔ̃\ féminin

  1. Étonnement profond qui produit la stupeur.
    • Il agit donc sur la tirette, le rideau se releva brusquement, et alors, à la stupéfaction générale, on vit saint Jean-Baptiste, en pyjama bleu de ciel, […] — (Richard O'Monroy, Aux bords du Tendre, Paris : chez Calmann-Lévy, 1905, p. 116)
    • […] et, à cet instant précis, le halètement sourd d'une locomotive et son cri rauque montant dans un jet de vapeur, m'emplirent d'un tel tumulte de sensations heurtées qu'eussé-je vu l'océan surgir et balayer de contraste le hideux mur de l'hôpital Lariboisière, ma stupéfaction n'aurait pas été plus profonde. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Il riait de plus en plus fort, férocement joyeux, guettant les reflets de la stupéfaction sur la physionomie du journaliste. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 20)

Synonymes

modifier

Dérivés

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Références

modifier