Voir aussi : succión

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1314) Du latin médiéval suctio, dérivé du latin suctus avec le suffixe -io.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
succion succions
\syk.sjɔ̃\
ou \sy.sjɔ̃\

succion \syk.sjɔ̃\ ou \sy.sjɔ̃\ féminin

  1. (Didactique) Action de sucer.
    • La délicatesse du toucher, la finesse de l’odorat, la facilité du mouvement et la puissance de succion se trouvent donc à l’extrémité du nez de l’éléphant. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle des animaux, « L’éléphant », in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 927.)
    • Jusqu’à tout récemment, on distinguait deux catégories de succion : une succion nutritive, lorsqu’on entend le bébé avaler régulièrement, et une succion non nutritive, lorsqu’on observe une alternance de vagues de succion et de pauses, avec un apport minimal en lait. — (Micheline Beaudry, Sylvie Chiasson & Julie Lauzière, Biologie de l’allaitement: Le Sein - le Lait - le Geste, Presses de l’Université du Québec, 2007, page 87)
  2. (Botanique)(Désuet) Ancien nom donné à la force exercée par la pression osmotique, à l’intérieur des végétaux.
    • La succion exercée par les racines permet d’extraire cette eau. Les forces de liaison de l’eau et du sol sont donc caractérisées par une variable appelée communément tension ou succion, exprimée en unité de pression. — (Léopold Rieul & Pierre Ruelle, directeurs, Guide pratique : irrigation, Éditions Quae, 2003, page 35)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

\sy.sjɔ̃\

RéférencesModifier