Étymologie

modifier
Du latin sudare (« suer »).

suinter intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Sortir, s’écouler presque imperceptiblement, en parlant d’un liquide, d’une humeur.
    • […], on descendit dans des caves, on suivit des souterrains dont les parois,[…], laissaient suinter l’eau qui retombait en gouttes. — (Maurice Maindron, Blancador l'avantageux, Éditions de la Revue Blanche, 1901, page 362)
    • Lui qui transpire si peu de manière générale, est en eau. La sueur suinte de son front, lui pique les yeux. — (Richard Caron, De la poudre et des balles, Éditions Fleuve Noir, 1967, chap. 9)
    • Sorda avait posé un cataplasme chaud de kaolin sur la poitrine du vieil homme pour tenter d’endiguer le flot d’écume qui suintait aux commissures de ses lèvres. — (Claire-Lise Marguier, Le Sceau de la reine, Rouergue, 2014, page 92)
    • Ils voudraient que la société ressemble à un gros Justinland, un royaume pastel peuplé de licornes gentilles qui suintent des étoiles quand on les flatte. — (Richard Martineau, Français : les lapins s’en tapent, Le journal de Montréal, 17 novembre 2020)
  2. (Par extension) Être le lieu d’où sort, s’écoule presque imperceptiblement un liquide, une humeur.
    • Cette plaie est fermée, mais elle suinte encore.
    • Cette muraille suinte.
  3. (Par plaisanterie) Suer, transpirer.
    • La caissière, qui était très grosse et qui devait suinter depuis sa première enfance, lisait les horoscopes dans Jours de France. — (Pascal Lainé, La dentellière, Gallimard, 1974, réédition Folio, page 57)
  4. (Sens figuré) (Péjoratif) Laisser échapper, faire transparaître un sentiment, une émotion.
    • Vous voyez pas que cette personne suinte la haine ? Il suinte la haine je vous dis !
    • Malgré toutes les précautions, le secret a suinté. — (André Gide, Les Caves du Vatican, 1914)
    • Fraternel et affectueux lorsqu'il est avec le président de la République, Macron ne cesse en dehors de laisser suinter le mépris que lui inspire l'hôte de l'Élysée. — (Gérard Davet, Fabrice Lhomme, Le traître et le néant, Fayard, 2021)

Synonymes

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier