suprématie

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De l’anglais supremacy, du français suprême issu du latin supremus (« qui est au-dessus de tout »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
suprématie suprématies
\sy.pʁe.ma.si\

suprématie \sy.pʁe.ma.si\ féminin

  1. Supériorité, prééminence, excellence au-dessus de tous les autres.
    • Le sujet de la profonde inimitié qui régnait entre les Reybert et les Moreau provenait d’une blessure faite par Mme de Reybert à Mme Moreau, par suite d’une première pointillerie que s’était permise la femme du régisseur à l’arrivée des Reybert, afin de ne pas laisser entamer sa suprématie par une femme née de Corroy. — (Honoré de Balzac, Un Début dans la Vie, 1844)
    • La période de l’entre-deux-guerres fut pourtant dominée, en pays musulmans, par la suprématie politique d’élites dirigeantes laïques visant à promouvoir une idéologie politique séculière, le nationalisme. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)
    • L’unilatéralisme américain et la mondialisation libérale procèdent d’une même logique. Ils refusent la suprématie du droit et de la délibération collective. — (Pour un autre monde ; Un autre chemin, motion pour le congrès socialiste de Dijon du 16 au 18 mai 2003)

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier