FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
(Date à préciser) → voir pied

Locution adjectivale Modifier

Invariable
sur pied
\syʁ pje\

sur pied \syʁ pje\

  1. (Agriculture) Qualifie une récolte qui n’est pas encore moissonnée, fauchée, vendangée, arrachée, etc.
    • La salade de tomates reste l’épreuve de vérité : ne la préparez qu'avec des fruits de qualité, mûris sur pied, que vous avez plus de chances de trouver en saison sur les marchés. — (Martine Lizambard, Cuisine - Trucs et astuces de A à Z, RTL & Solar Éditions, 2012)
    • Vendre, acheter la vendange sur pied.
  2. (Commerce, Foresterie) Qualifie un arbre ou un peuplement debout, non abattu ; cette appellation, utilisée dans le cadre d’une vente, implique que c’est à l’acheteur d’exploiter les bois.
    • Une tige réservée est considérée comme endommagée lorsque l'ONF estime qu'elle ne peut plus prospérer en restant sur pied. — (Office national des forêts, Clauses générales des ventes de bois en bloc et sur pied, 1er juillet 2014 → lire en ligne)
  3. (Agriculture) Qualifie un animal d’élevage qui vit encore lors de la vente pour la cheville ou la boucherie.
    • Les taurillons sont vendus sur pied par les éleveurs aux maquignons.
  4. Prêt pour l’action.
    • Les expéditeurs sont à leur poste ; les courtiers des grandes maisons étrangères sont sur pied. Sans beaucoup de bruit, des cours s’établissent, des transactions s’effectuent, des chargements s’accomplissent. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  5. (Figuré) (Par analogie) Personnifié.

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier