surabondance

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de sur et de abondance.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
surabondance surabondances
\sy.ʁa.bɔ̃.dɑ̃s\

surabondance \sy.ʁa.bɔ̃.dɑ̃s\ féminin

  1. Très grande abondance, abondance qui va au-delà du nécessaire.
    • Le comte des Essarts , parti de Versailles le 9 Février, pour se rendre à sa terre des Essarts, ayant trouvé que la route de traverse de Damville aux Essarts étoit impraticable & dangereuse par la surabondance des neiges, se vit forcé de rester plusieurs jours à Damville chez le procureur fiscal. — (Journal politique ou gazette des gazettes, mars, seconde quinzaine, Bouillon, 1784, page 89)
    • Quand je pense au gâchis des tropiques, au désordre des fleurs, des fruits, à ce luxe, cette profusion, cette surabondance scandaleuse jetée par la terre à pleins bras au premier venu, qui n’a rien fait pour ça, ne l’a pas mérité !... — (Elsa Triolet, Le premier accroc coûte deux cents francs, 1944, réédition Cercle du Bibliophile, page 263)
    • Mais à l'âge de la sérénité cette préoccupation ne se pose plus : l'homme est débordé par la surabondance des possibles qui redondent des valeurs qu'il contemple, si du moins sa destinée est réussie. — (René Le Senne, La destinée personnelle, Editions Flammarion, 1951, chapitre 13, § 84)
    • À un point tel qu’un des défis majeurs auxquels nous faisons face aujourd’hui est la surabondance de l’information. — (Ollivier Dyens, La Condition inhumaine. Essai sur l’effroi technologique, Flammarion, 2008, page 55)
    • Comble de bonheur, elle était accompagnée de sa stagiaire, belle brune grassouillette dotée d'une surabondance mammaire. — (David Goudreault, Abattre la bête (2017), in La bête intégrale, Stanké, 2018, page 497)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier