surfacique

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De surface avec le suffixe -ique.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
surfacique surfaciques
\syʁ.fa.sik\

surfacique \syʁ.fa.sik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est en rapport avec une surface.
    • Le 3D surfacique segmente l’objet par un double seuillage de densité donnant une image de la « surface de l’objet », en fait une image de l’interface entre l’air endoluminal et la paroi trachéo-bronchique. — (Alain Blum, Scanographie volumique multicoupe : principes, applications, perspectives, éd. Elsevier Masson, 2002, p. 243)
  2. (Physique) Qui est proportionnel à une surface.
    • Pour l’ensemble des deux traitements d’azote et des deux traitements de CO2, à la fin d’une repousse estivale sans contrainte hydrique, la teneur surfacique en azote moyenne de l’ensemble des limbes de trèfle et de ray-grass […] n’était, en moyenne, pas significativement différente […] de la teneur en azote […]. — (P. Maillard, Fonctionnement des peuplements végétaux sous contraintes environnementales, Éditions Quae, 2000, p. 102)
    • Classiquement, on admet que le taux de chaleur reçu par le système se décompose en deux termes, l’un volumique et l’autre surfacique. — (Vincent Honorat, Analyse thermomécanique par mesure des champs élastomères, thèse de doctorat, université de Montpellier II, janvier 2006, p. 78)
  3. Qui se trouve à la surface.
    • En effet, au voisinage d’une telle interface, la présence d’états de surface induit une zone surfacique de déplétion ou d’accumulation […]. — (Jean-Louis Coutaz, Optoélectronique térahertz, EDP Sciences, 2008, p. 122)

DérivésModifier

TraductionsModifier