Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De jouail, ancien nom du jas de l’ancre. Une ancre est surjouaillée (surjalée) quand sa chaîne fait un tour sur le jouail (jas).

Verbe Modifier

surjouailler \syʁ.ʒwɑ.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Marine) Lever l’ancre pour en dégager le jas.
  2. (Marine) Sortir du jas, en parlant de l’ancre.
    • On peut aussi être quelquefois obligé de soutenir avec plus de voiles, ou être pressé d’arriver : ce sont des exceptions au principe, que l’on est souvent dans le cas de faire ; mais il n’en est pas moins fondé, parce que la quantité de voiles appareillées embarrasse toujours, quelque fort que l’on soit en équipage ; aussi ne voit-on guère faire cette manœuvre toutes voiles dehors, qui deviendrait alors plus difficile, à cause de la vivacité des mouvemens du navire, et de la plus grande attention qu’on serait obligé d’y apporter ; et parce que si l’on n’avait pas assez d’espace pour amortir l’aire du vaisseau, on courrait risque de surjouailler l’ancre que l’on mouille, en passant par-dessus, ce qui l’empêcherait de tenir ; car c’est à quoi il faut bien faire attention dans tous les mouillages. — (Jacques Bourdé de Villehuet, Étienne Willaumez, Le Manœuvrier, Bachelier, Père et Fils, Paris, 1832 (5e édition))
    • D’ailleurs, sur ce fond à faire basculer l’ancre, la chaîne eût probablement surjouaillé. — (Victor Hugo, Les Travailleurs de la mer, 1866)

VariantesModifier

TraductionsModifier