FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin sycomorus.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
sycomore sycomores
\si.kɔ.mɔʁ\

sycomore \si.kɔ.mɔʁ\ masculin

  1. Genre de figuier très courant en Égypte et au Proche-Orient dans l'Antiquité.
    • L'originalité d'Ineni est précisément d'avoir pris la liberté de modifier le schéma auquel il eût dû se plier pour mettre en valeur un paysage plus prospère, correspondant vraisemblablement mieux à l'environnement qu'il connaissait et qui, dominé par des sycomores, des palmiers-dattiers et des palmiers-doum, incluait également des perséas, des caroubiers, des moringas. — (Nathalie Baum, Arbres et arbustes de l’Egypte ancienne. La liste de la tombe thébaine d’Ineni, Louvain/Leuven : Departement Oriëntalistiek, 1988, p. 239)
    • Zachée qui était curieux a voulu le voir, mais contrairement au général de Gaulle il était de petite taille et il y avait foule autour de Jésus, alors Zachée est monté sur un sycomore. — (Emmanuel Carrère, Le Royaume, 2014, page 377)
  2. (Par extension) Arbre du genre des érables qui croît naturellement en France et qui sert à orner les parcs, les promenades, etc.
    • Allée de sycomores.
    • Le bois du sycomore est blanc, léger, flexible.
    • Nous étions assis sur un banc devant l’écurie, le dos appuyé contre la muraille qui gardait la chaleur du jour. Dans un grand sycomore qui nous couvrait de son feuillage des cigales chantaient leur chanson monotone. Devant nous, par-dessus les toits des maisons la pleine lune qui venait de se lever, montait doucement au ciel. Cette soirée était pour nous d’autant plus douce que la journée avait été brûlante. — (Hector Malot, Sans famille, Dentu E., 1887, pages 1-347)
    • L’automne américain peignait de ses couleurs énergiques les sycomores qui bordaient la rue, depuis le violet sombre jusqu’au rouge et au jaune de cuivre. — (Julien Green, « Moïra », 1950, réédition Le Livre de Poche, page 10)
    • Le petit bureau en bois d’amarante, de sycomore teinté et bronze doré sera présenté dans le cabinet doré du grand appartement de la reine, dans lequel il ne dépareillera pas. — (Claire Bommelaer, Le bureau de Marie-Antoinette revient à Versailles, lefigaro.fr, 22 mars 2011)

SynonymesModifier

Sens 1
Sens 2

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • sycomore sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier