Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin syncopa.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
syncope syncopes
\sɛ̃.kɔp\

syncope \sɛ̃.kɔp\ féminin

  1. (Médecine) Perte de connaissance brève et brutale liée à une diminution brusque du débit sanguin cérébral.
    • Mme Caravan, après l’avoir considérée un instant, déclara : — « Bah ! elle a encore une syncope, voilà tout ; c’est pour nous empêcher de dîner, sois-en sûr. » — (Guy de Maupassant , En famille, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 137.)
    • Elle se leva, très faible mais l'esprit lucide. Chose singulière ! C'est à peine si elle se rendait compte de ce qui se passait en ces heures d'ivresse. Elle se savait malade seulement, mais les détails, les incohérences de ses paroles, ses syncopes, le scandale de sa conduite, tout cela, elle l'oubliait. — (Jules Mary, La Pocharde, 1898, chap. 1, Paris : chez H. Geoffroy, 1904-1905, p. 11)
    • Plus rarement, il existe des troubles cardiaques très marqués : petitesse et fréquence extrême du pouls, lipothymies et syncopes. — (Charles-Albert Vibert, Précis de toxicologie clinique et médico-légale, Paris, Baillière, 1907, p. 224)
    • Si rapide qu’eût été l’agonie de M. de Trémazenc, il n’en eut pas moins le temps de lui dire entre deux syncopes :
      « Chevalier, vous trouverez là, dans ce coffret, la liste de nos dettes. »
      — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  2. (Figuré) Période d'absence d'activité.
    • Le dimanche était jour de trêve dans la maison d’Honoré comme sur toute la campagne, une grande syncope des habitudes de la vie quotidienne. La plaine des labours et des prés perdait pour un jour une certaine unité de vie que les hommes au travail, les appels aux bêtes, le murmure de l’effort, l’arroi des attelages lui prêtaient dans la semaine. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 174.)
  3. (Linguistique) Métaplasme consistant en la disparition d’un ou plusieurs phonèmes au sein d’un même mot.
    • Le mot v’la en français courant est syncope de voila.
  4. (Versification) Disparition d’un e caduc dans le corps du mot, pour gagner une syllabe. Exemple : « encor » au lieu d’« encore ».
    • Les problèmes de l’apocope et de la syncope ne sont pas propres à la scansion réaliste du vers moderne. — (Jean Mazaleyrat, Éléments de métrique française, Armand Colin, 1965)
  5. (Musique) Effet de contretemps obtenu par prolongation d’un temps faible sur un temps fort.
    • La syncope est perçue par l’auditeur comme un déplacement de l’accent attendu, comme un élément rythmique en conflit avec la mesure.

SynonymesModifier

Perte de connaissance
Métaplasme linguistique

Apparentés étymologiquesModifier

Perte de connaissance
Déplacement rythmique
Métaplasme linguistique

AntonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe syncoper
Indicatif Présent je syncope
il/elle/on syncope
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je syncope
qu’il/elle/on syncope
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
syncope

syncope \sɛ̃.kɔp\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de syncoper.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de syncoper.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de syncoper.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de syncoper.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de syncoper.

PrononciationModifier

  • France (Saint-Maurice-de-Beynost) : écouter « syncope [Prononciation ?] »

Voir aussiModifier

  • syncope sur l’encyclopédie Wikipédia  

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Voir ci-dessus.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
syncope
\ˈsɪŋ.kə.pi\
syncopes
\ˈsɪŋ.kə.piz\

syncope

  1. (Médecine) Syncope, malaise, évanouissement.
  2. (Linguistique) Syncope, disparition de phonèmes dans un mot.

SynonymesModifier

Perte de connaissance

DérivésModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

LatinModifier

ÉtymologieModifier

Du grec ancien συγχοπὴ, sygkopè (« retranchement »).

Nom commun Modifier

syncope \Prononciation ?\ féminin

  1. Variante de syncopa.

RéférencesModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Voir ci-dessus.

Nom commun Modifier

syncope \Prononciation ?\

  1. (Médecine) Syncope, malaise, évanouissement.
  2. (Musique) Syncope, disparition de phonèmes dans un mot.
  3. (Linguistique) Syncope, disparition de phonèmes dans un mot.

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 72,1 % des Flamands,
  • 54,0 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

Prononciation manquante. (Ajouter)

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]