Étymologie

modifier
Dérive de entà.

Préposition

modifier

[ta] (graphie normalisée)

  1. (Gascon) Variante de entà, vers, à.
    • Que vau Baiona.
      Je vais à Bayonne.
    • Pomas véner.
      Pommes à vendre.
    • Que s’i enten lhèu neurir vacas, mes talhar las vits ne m’i hidarí pas. — (Albert Peyroutet, De la pèth de Cohet, 2000 [1])
      Il s’y entend peut-être pour nourrir des vaches, mais pour tailler les vignes je ne m’y fierais pas.
    • Lo patriarca Jacòb, dongas, vielh, aròc e avugle, que hè viéner au ras d'eth los sons hilhs obligà'us a causí's un mestièr. — (Miquèu de Camelat, La literatura gascona, 1950 [1])
      Le patriarche Jacob, donc, vieux, décrépi et aveugle, fit venir près de lui ses fils pour les obliger à se choisír un métier.

Variantes orthographiques

modifier

Variantes dialectales

modifier

Dérivés

modifier

Références

modifier