Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Début XIIe siècle) De l’ancien français taster (« explorer en touchant »), du latin populaire tastare issu de taxare, lui-même issu de tangere.

Verbe Modifier

tâter \tɑ.te\ transitif direct 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se tâter)

  1. Toucher, manier doucement une chose, pour savoir si elle est dure ou molle, sèche ou humide, froide ou chaude, etc.
    • Tâtez cette étoffe, elle est douce, moelleuse.
    • Tâter le pouls, Presser légèrement l’artère du poignet pour connaître la rapidité des battements du cœur.
  2. (Figuré) Explorer pour obtenir de premiers rudiments de connaissance.
    • Dès sa première tétée, l’enfant commence à tâter le monde. — (Bélanger, Henri, Place à l’homme, Hurtubise HMH, Montréal (Québec), 1972)
  3. (Figuré) (Familier) Essayer de connaître les dispositions, les sentiments de quelqu’un sur quelque chose
    • Tâter le pouls à quelqu’un sur une affaire.
  4. Ne pas marcher franchement, ne pas être sûr.
    • Ce cheval tâte le terrain.
  5. (Figuré) Essayer de connaître l’état d’esprit d’une personne.
    • Tâter l’ennemi, Faire des mouvements, de petites attaques pour connaître les dispositions de l’ennemi.
  6. (Vulgaire) Patiner une femme.
  7. (transitif indirect) Goûter à quelque chose.
    • — À propos de poulet, monsieur tâterait-il d’un chapon ? — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907) Note : Il vieillit en ce sens et ne se dit guère que par plaisanterie.
    • ― Quoi ! Sans même tâter de cette friture de goujons de Seine qui est la renommée de cette auberge ! — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  8. (transitif indirect) (Figuré) (Familier) Essayer quelque chose, connaître par expérience ce que c’est.
    • Il faut le laisser tâter du métier de soldat.
    • Elles braillent en voyant des araignées, mais elles poignarderaient leur coquin aussi facilement qu’on commande une glace au chocolat. Les souris sont comme ça, mais peut-être que vous en avez déjà tâté. — (Peter Cheyney, Les femmes s’en balancent, traduction de Michelle et Boris Vian, Gallimard, 1949, page 11)
  9. (Pronominal) (réfléchi) S’examiner, se consulter, se sonder sur quelque chose.
    • Il s’est tâté là-dessus.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier