téléphonie

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Vers1830)→ voir télé- et -phonie., ce mot a été utilisé avant l'invention du téléphone, il désignait alors un système de communication nommé langue musicale universelle et inventé par François Sudre

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
téléphonie téléphonies
\te.le.fɔ.ni\

téléphonie \te.le.fɔ.ni\ féminin

  1. Art d’installer, de faire fonctionner le téléphone.
    • Les conditions sont donc réunies pour que la convergence entre l'informatique et la téléphonie se réalise sous la forme d’« ordiphones » mobiles très multifonctionnels, véritables bureaux de poche. Notebooks, notepads, assistants personnels numériques, livres électroniques... les noms sont encore flottants, et ils sous-évaluent, selon un habitus culturel tenace, la fonction téléphonique qui apporte pourtant l'essentiel, à savoir la puissance commutative des réseaux. — (La France en prospectives, sous la direction de Jean-Baptiste de Foucauld & ‎Robert Fraisse, éd. Odile Jacob, 1996)
  2. Science de la transmission du son à grande distance.
  3. Secteur d'activité dans le domaine de la conception et de la commercialisation de téléphones.
    • Cette solution de téléphonie sur Internet multi-plateformes utilise une technologie propriétaire basée sur le peer-to-peer afin d'établir une connexion vers le correspondant. — (Nicholas Petreley & ‎Jono Bacon, Utiliser Linux à 200%, traduit par Amaury Amblard-Ladurantie, Eric Aupépin & Eric Barons, Paris : éditions O'Reilly, juillet 2005, page 201)
  4. Exploitation par la police de données des opérateurs téléphoniques obtenues par réquisition.
    • Grâce à la téléphonie, les gendarmes ont découvert qu’elle a menti sur son emploi du temps.

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier