Voir aussi : tenia, tenía

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin tænia (« bandelette, ténia »), du grec ταινία, tainía (« bandelette »).
(XVe siècle) Tynia, (Vers 1560) toenia, (1764) forme actuelle.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
ténia ténias
\te.nja\
 
Un ténia adulte déroulé.

ténia \te.nja\ masculin

  1. (Médecine) Ver solitaire ; long ver plat parasite de l’intestin de l’homme ou d’autres mammifères.
    • Ce ténia paraît mériter le nom de tenia agama, car il est sans organes sexuels visibles. — (Brosse, « Séance du 8 aout 1878 de la Société centrale de Médecine vétérinaire », dans la Revue de médecine vétérinaire, 1re série - tome 3, Toulouse : Imprimerie Pradel, Viguier & Boé, 1878, page 471)
    • À l’état adulte, les ténias sont des parasites des intestins (une espèce parasitant les ruminants, toutefois, Stilesia hepatica, se loge dans les canaux biliaires). Ils présentent une tête, appelée scolex, qui se fixe à la paroi des intestins par des ventouses et parfois des crochets. La partie arrière du scolex, rétrécie (le « cou ») donne naissance à des segments (les proglottis) et le ténia se développe en longueur, le corps aplati comme un ruban, en formant une succession de segments dont les plus anciens, situés du côté de la queue, sont plus grands que ceux récemment apparus au niveau du scolex […] — (Archie Hunter, Gerrit Uilenberg, Christian Meyer, et al., Santé animale, volume 1. Généralités, Coll. Agricultures tropicales en poche, Cirad/CTA/Karthala/MacMillan, 2006, pages 34–35)
  2. (Figuré) Parasite.
    • — Oui, tu viens de voir le cœur du gouvernement, il faut t’en montrer les helminthes, les ascarides, le ténia, le républicain, puisqu’il faut l’appeler par son nom, dit Léon à son cousin. — (Honoré de Balzac, Les Comédiens sans le savoir, 1846)
    • Seule la lampe avait changé : Mme Frontenac avait acquis un modèle nouveau que toute la famille admirait : une colonne d’albâtre supportait le réservoir de cristal où la mèche, large ténia, baignait dans le pétrole. — (François Mauriac, Le Mystère Frontenac, 1933, réédition Le Livre de Poche, page 10)

Variantes orthographiquesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

HyperonymesModifier

HyponymesModifier

MéronymesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • ténia sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnagrammesModifier