Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1918) De l'occitan tabassar de même sens.

Verbe Modifier

tabasser \ta.ba.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se tabasser)

  1. Frapper de manière répétée ; passer à tabac.
    • Un jour, je fus amené dans un sous-sol et tabassé par quatre malabars grands comme des bœufs. Duck m'avait seulement annoncé que quatre gorilles allaient me mettre une toise et que je devais me défendre par tous les moyens. — (Frédéric Dard, San-Antonio : Dégustez gourmandes, Éditions du Fleuve Noir, 1985)
    • Même si vous me tabassez comme votre collègue, le gros goret puant, je pourrai rien vous dire de plus. Mais ça m'étonnerait que vous me cognassiez. — (Patrice Dard, Les nouvelles aventures de San-Antonio : Comme à con-fesses, Fayard, 2008)
    • Une fois, j’ai réussi à lui tirer les vers du nez. C'était à propos de la keuf qu'il avait tabassée. Il aimait pas trop en parler. Faut dire que son histoire était cheloue. — (Pierre Campo, La mort à reculons, Les Nouveaux Auteurs, 2014, chap.3)
    • Selon une enquête du ministère de la Santé, 59% des Algériennes pensent qu'un mari a le droit de tabasser sa femme. — (Malika Boussouf, Opprimer, c'est sacré, Télérama n°3460, mai 2016)
  2. (Par extension) (Figuré) (Familier) Se dit d’une boisson alcoolisée dont les effets sont rapides ou puissants.
    • Ben, c’est pas pour prendre la défense de la petite, mais c’est vrai qu’il tabasse, le rouquin, aujourd'hui. — (Alexandre Astier, Kaamelott, Livre II, épisode L’Ivresse)
  3. (Pronominal) Se battre ; se bagarrer.
  4. Faire un prix très bas, en dessous du marché.

NotesModifier

L’emploi pronominal se fait avec un sujet pluriel.

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier